Thérapie brève

Une thérapie n’est pas une analyse.
Il est important de faire une différence entre une thérapie et une analyse.

  • Une analyse est un procédé d’investigation des processus psychiques, fondé sur l’exploration de l’inconscient à l’aide de l’association libre.
  • Une thérapie est un soin qui a pour but d’établir une relation humaine entre celui qui soigne et le patient qui souffre, afin de l’aider à résoudre ses problèmes.

Je suis une thérapeute qui questionne, intervient, reformule, confronte, provoque afin d’amener la personne à explorer des pistes inconnues. Cela peut vous faire sourire mais j’ai souvent des clients qui sont étonnés de mon mode d’ intervention. A cela, avec humour, je réponds: “j’ai une bouche, une langue, des cordes vocales et accessoirement un cerveau… Oui, je parle”

Pourquoi “brève” ?

La brièveté est la conséquence d’une façon de penser et d’agir. C’est pour moi un devoir moral de soulager le plus rapidement possible sans pour autant rentrer dans la toute puissance du sauveur. Le patient aura le nombre de séances et le rythme dont il a besoin ni plus ni moins. Je n’encourage aucune régularité sauf dans des cas particuliers. Comment peut-on installer une dépendance thérapeutique quand on fait tout au contraire pour autonomiser la personne?
Enfin, la dimension économique est aussi importante à considérer surtout en ces temps de crise économique (même si cela serait financièrement confortable pour moi de favoriser le long terme et la régularité :=).

En résumé, je vois mon métier de thérapeute au travers de cette déclinaison :

A        Accueillir, s’Adapter, s’Accorder, s’Amuser
I          s’Impliquer, Intervenir  (oser), Innover
D
        Douter
E        Ecouter, Entendre, Enseigner
R        Recadrer, Ratifier

Lire la suite…